SAR La Princesse de Hanovre se rend en RDC en vue de visiter les programmes soutenus par l'AMADE Mondiale à Kinshasa, Gbadolite et Goma et lancer le programme "Dignité pour les Femmes"

À l’occasion de sa quatrième visite en RDC, la Princesse de Hanovre est revenue au centre Vivre et Travailler Autrement (VTA), une institution dédiée à l´accueil, à la protection et à la réinsertion sociale de jeunes filles jetées à la rue, suspectées par leur famille ou la société d’être des « enfants sorcières ». Le partenariat établi entre les deux institutions depuis 2013, a permis à ce jour d’assurer la rénovation des bâtiments, la prise en charge intégrale des 30 jeunes filles accueillies au sein du centre ainsi que la réinsertion dans leurs familles d’une vingtaine de jeunes filles.

La Princesse de Hanovre s’est également rendue à l’Espace Culturel et d’Art Contemporain de TEXAF Bilembo, où elle y a rencontré 50 élèves des classes de 6ème année primaire des écoles de Mushie et de Lisanga. Ces élèves âgés de 12 ans ont participé simultanément à 3 ateliers pédagogiques, axés sur des jeux les sensibilisant aux enjeux de la biodiversité en RDC (contes et jeux de rôles), à l’identité culturelle (savoirs des anciens et valeurs pour construire aujourd’hui et demain) ainsi qu’à la protection de l’environnement des savanes et forêts par le jeu Batela Mboka.


En compagnie de la Princesse de Hanovre, ces enfants ont également découvert le court métrage « Debout Kinshasa ! » et un épisode de la série « Les Petits Métiers de Kinshasa » en présence de l’actrice Yasmine et du réalisateur Sébastien Maitre.  Cette fiction de 20 minutes conte l’histoire du petit Samuel, jeune écolier de Kinshasa qui se voit interdire l’accès de son école faute de souliers à ses pieds, et des trésors d’imagination dont il fait preuve pour gagner dans les rues de Kinshasa les quelques dollars nécessaires pour retrouver les bancs de l’école. Ce film compte plus de 30 sélections dans des festivals à travers le monde. La musique de ce film est une œuvre kinoise, résultat de la collaboration avec les musiciens du groupe vocal Kinphonik.


Dans le même espace, la Présidente de l´AMADE-Mondiale a assisté au vernissage de l´exposition « Génération Congo » du photographe William Dupuy, missionné pour réaliser des portraits d'enfants congolais bénéficiaires des divers projets soutenus par l´ONG monégasque en RDC.


Le même jour, la Présidente de l´AMADE-Mondiale a visité le Bureau Régional du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), pour s´enquérir de la situation des personnes déplacées internes et refugiés en RDC et plus spécifiquement de la situation des femmes et des enfants dans le pays. Les présentations ont été faites par Madame Ann Encontre, Représentante Régionale du HCR, et par Madame Awa Ndiaye Seck, Représentante Résidente de l´agence ONU Femmes.


Le 26 septembre, La Princesse de Hanovre s'est envolée pour Gbadolite, à la frontière Centrafricaine où elle présida l´inauguration de la première usine de fabrication de protections intimes en RDC. Ce projet, intitulé « Dignité pour les femmes », est le résultat d´une collaboration entre l´AMADE Mondiale, les deux agences de l´ONU et l´Ambassade du Brésil en RDC, avec l´appui de la Sofibanque, qui ont tissé un partenariat avec l´ONG ougandaise T4TAfrica, dirigée par Dr. Moses Kizza Musaazi. L´unité de production emploie une centaine de femmes qui participent à toutes les étapes de la production, de la récolte du papyrus, en passant par la ligne de montage, l’emballage et la stérilisation de MakaPads, une serviette hygiénique composée de matériaux locaux naturellement absorbants, n'utilisant pas d’éléments chimiques et biodégradable à 95%.


La création de cette unité de production, sous forme d’activités génératrices de revenus au sein du camp est une réponse à la demande qui avait été faite à la Princesse de Hanovre lors de Sa visite au camp de déplacés internes de Mungote, dans la province du Nord Kivu, en 2016. Le lendemain la Présidente de l’AMADE Mondiale est revenue dans ce camp en vue de procéder à la distribution d´une partie de la production de l'usine de Gbadolite et ainsi répondre à l’appel que lui avait lancé ces femmes un an avant afin que dignité leur soit rendue.


Les 27 et 28 septembre, la Princesse Caroline s’est rendue à Goma en vue de participer à la première « Cérémonie de Baptême et de Passation des Cordes » de la région l´Est de la RDC, dans le contexte du programme « Capoeira pour la Paix ».  Ce projet a pour objectif de renforcer le processus de réinsertion sociale des enfants démobilisés des groupes armés à travers l’accès à la pratique de la capoeira. Ce programme initié par l’AMADE Mondiale est exécuté conjointement entre l´Ambassade du Brésil en RDC et l´UNICEF, avec l'appui des Gouvernements du Canada et de la Suisse.


La Princesse de Hanovre a également visité l'hôpital HEAL Africa, une institution fondée par le Dr Jo Lucy, dédiée au traitement médical et psychologique des filles, des adolescentes et des femmes victimes de violences sexuelles. La Présidente de l'AMADE Mondiale a assisté à la présentation du projet «Ensemble pour les femmes», qui prévoit la construction d'un centre dédié exclusivement au traitement des filles, des adolescents et des femmes victimes de violences sexuelles. À cette occasion, un accord de collaboration a été signé entre l'hôpital et l'ONG monégasque en vue de recueillir des fonds en vue de permettre à cette initiative de voir le jour.