Contexte

Plus de 600 millions de personnes sur le continent Africain n'ont pas accès à l'énergie. En l'absence d'électricité, l'utilisation de lampes à pétrole est couramment répandue. Très polluantes, elles sont à l'origine de près de 4 millions de morts prématurés par an et représentent la première source d'incidents ménagers (brûlures, ingestion...).

La consommation de kérosène est très onéreuse, pouvant représenter près de 30% du budget du foyer et est également source d'émission de gaz à effet de serre contribuant significativement aux changements climatiques. Les premières victimes de cette pauvreté énergétique sont les enfants, dont la capacité à étudier la nuit tombée se trouve grandement limitée.

En Mauritanie, près de 60% de la population n'a pas accès à l'électricité et 44% des Sénégalais vivant en zones rurales en sont également dépourvus.

Africa Eco Race a ainsi souhaité s'engager aux côtés de l'AMADE en fournissant aux enfants scolarisés dans des écoles en milieu rural, non raccordées au réseau électrique et traversées par le rallye, des lampes solaires portables. Ces lampes permettront aux enfants, notamment les jeunes filles, de rejoindre leur domicile de manière plus sécurisée et d'étudier dans de meilleurs conditions.

Souhaitant favoriser le développement économique local, l'AMADE ont souhaité s'associer à Lagazel qui est la premiere entreprise à fabriquer des lampes solaires sur le continent Africain. Les lampes solaires Lagazel, produites au Burkina Faso, réputées pour leur robustesse sont les seules à disposer de batteries garanties 5 ans, pouvant être remplacées en vue de leur recyclage. La société Lagazel ambitionne de développer au Burkina Faso des ateliers de production décentralisés au plus proches des populations en vue de promouvoir l'emploi des populations les plus vulnérables.

 

 

 

 

Activités réalisées

Dans les écoles primaires non électrifiées en milieu rural, distribution de lampes solaires individuelles aux enfants scolarisés en classe de CM2, année de l'examen final permettant le passage au collège.

Sensibilisation des écoliers, des professeurs et des parents sur la bonne utilisation de ces lampes solaires.

Résultats obtenus

1 500 lampes solaires distribuées au sein de 30 écoles primaires en Mauritanie et au Sénégal.

Augmentation du taux de fréquentation des jeunes filles.

Pour chacune des lampes distribuées :

- 4 heures d'études supplémentaires par jour et par enfant.

- 200 kg de C02 évités annuellement.

Education

Challenge de l'Espoir - Des lampes solaires pour les écoliers sahéliens

Je soutiens ce projet
  • Mauritanie

    Nouakchott

  • Etat du projet

    En cours

  • Durée

    2017 - 2020

  • Financement

    34.383 €

  • Bénéficiaires

    1 500 enfants scolarisés en Mauritanie et au Sénégal en classe de primaire
     

  • Partenaires

    Africa Eco Race
    Lagazel
    Fondation Prince Albert II 
    ASCOMA Jutheau & Husson
    Société Monégasque de l'Electricité et du Gaz

  • Objectifs

    Equiper les établissements scolaires en lampes solaires en vue de favoriser l’accès des enfants à l’éducation