Contexte

Première maladie génétique au monde (50 millions de personnes atteintes), la drépanocytose emporte chaque année près de 200.000 personnes, dont 50 à 75 % sont des enfants âgés de 0 à 5 ans. Plus particulièrement au Niger, cette maladie constitue un problème majeur de santé publique avec plus de deux millions de personnes porteuses du gène et un taux de mortalité de 50% pour les enfants de moins de 5 ans et de 80% avant l’âge de 10 ans.

En 2010, le Centre National de Référence pour la Drépanocytose (CNRD) a été crée grâce au partenariat avec le Ministère de la Santé, l’AMADE Mondiale, la Coopération Monégasque et l’Association de Lutte contre la Drépanocytose au Niger (ALDN). Ce centre a pour mission de contribuer à réduire la mortalité liée à la drépanocytose par la prise en charge médicale et psychosociale des patients drépanocytaires, la formation des professionnels de santé, la sensibilisation, le conseil génétique et le dépistage ainsi que par le développement de la recherche scientifique. Depuis son ouverture, le CNRD dénombre près de 43.000 patients suivis, parmi lesquels 45% sont des enfants âgés de moins de 5 ans, près de 4.000 hospitalisations et plus de 82.000 examens de laboratoire.

L’AMADE et l’ALDN ont, depuis l’ouverture du CNRD, travaillé en étroite collaboration en vue de favoriser l’accès aux soins des enfants drépanocytaires. L’ALDN bénéficie également de l’appui du gouvernement monégasque depuis 2010 en termes de structuration interne. Le partenariat entre l’AMADE et l’ALDN autour de la prise en charge de la drépanocytose s’articule autour de deux axes : l’augmentation des sources de revenus pour les drépanocytaires grâce à l’accès au micro-crédit et l’amélioration de l’accès aux traitements par l’appui à la mise en place d’une pharmacie régionale pour drépanocytaires.

Activités réalisées

- Sensibilisation des mères de familles fréquentant le CNRD sur l’opportunité d’accéder à un micro finance en vue de soutenir une Activité Génératrice de Revenus (AGR) et appui au montage des dossiers ;

- Octroi des micro crédits par les IMF partenaires et suivi des recouvrements par l’ALDN;

- Dotation en médicaments de la pharmacie de l’hôpital de Tahoua, vente et renouvellement du stock ;

- Information des mères de famille dont les enfants sont suivi par l’hôpital de Tahoua de la mise en place de cette pharmacie.

-  Accompagnement de l’ALDN par le Cabinet STEPS Consulting.

Résultats obtenus

- Les personnes éligibles ont soumissionné un dossier de micro-crédit auprès d’une IMF et ont obtenu un prêt ;

- Les AGR sont mises en place et génèrent des bénéfices qui rendent possible un traitement régulier et le remboursement du prêt ;

- La pharmacie de Tahoua dispose de l’ensemble des médicaments qui permettent un suivi régulier des drépanocytaires ;

- Les recettes de la pharmacie permettent de reconstituer le stock de médicaments et de payer les charges fixes ;

- L’état de santé des drépanocytaires qui achètent leurs traitements à la pharmacie de Tahoua est amélioré.

Santé

Renforcement des capacités socio-économiques et amélioration de l'accès aux traitements pour les drépanocytaires

  • Niger

    Tahoua; Niamey

  • Etat du projet

    Achevé

  • Durée

    2016-2017

  • Financement

    12 000 €

  • Bénéficiaires

    700 familles drépanocytaires suivies par l’hôpital de Tahoua
    85 mères bénéficiaires de micro-crédits fréquentant le CNRD

  • Partenaires

    CNRD
    Gouvernement Princier
    Institutions de Microfinance
    ALDN
    Antenne ALDN de Tahoua
    Hôpital régional de Tahoua
    STEPS Consulting

  • Objectifs

    Contribuer au renforcement des capacités socio-économiques et à l’amélioration de l’accès aux traitements médicaux des familles affectées par la drépanocytose.