Contexte

Parmi les programmes initiés et développés par l’association ACAY aux Philippines, le programme Seconde Chance vise à la réinsertion sociale de jeunes en conflit avec la loi à l’aide de la pédagogie axée autour de la formation psychosociale et professionnelle, le mentorat individuel et la prise en charge thérapeutique. 90% des bénéficiaires de ce programme aux Philippines ne sont pas retournés en prison.

Fort de son expérience dans le domaine de la réintégration dans la société de jeunes en difficulté aux Philippines et face à l’urgence éducative d’une innovation dans l’approche de la jeunesse délinquante, ACAY a souhaité partager le fruit de ce travail auprès des mineurs incarcérés en France et des élèves en risque de décrochage scolaire, tout en travaillant aux côtés des professionnels et institutions en charge de la délinquance juvénile incarcérée afin d’aider à enrayer la récidive.

 

En France :

- 140 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme ni qualification.
- 620 000 jeunes de 18 à 24 ans sont considérés comme en grande difficulté et ont « décroché» du système scolaire au fil des ans.
- 16 ans est l’âge qui concentre le plus d’élèves décrocheurs.
- Près de 7 mineurs sur 10 condamnés sont à nouveau condamnées à de la prison dans les 5 ans qui suivent (Cahier d’étude du Ministère de la Justice).

Depuis 2010, des conférences sur les actions d’ACAY sont données chaque année à travers toute la France, tant à des professionnels des questions pénitentiaires qu’à des entrepreneurs et des chefs d’entreprises, à des élèves et à des détenus.

Près de 5 000 élèves dans les établissements scolaires et près de 150 jeunes incarcérés ont assisté aux conférences sur les programmes et l’approche pédagogique d’ACAY aux Philippines.

Suite à la sollicitation de l’établissement pénitentiaire pour les Mineurs de Marseille, ACAY conduit à Marseille depuis 2014 un travail basé autour de deux axes : la réhabilitation auprès de jeunes délinquants et la prévention, en partenariat avec certains établissements scolaires.

Par ailleurs, et dans une perspective de mutualisation des compétences et échanges d’expériences, des jeunes philippins anciens mineurs délinquants incarcérés diplômés du programme se rendent en France pour partager leurs expériences et échanger avec les jeunes bénéficiaires dans les écoles et établissements pénitentiaires en région PACA.

Activités réalisées

Au sein des établissements scolaires : Prévention

29 conférences-témoignages auprès de 1941 élèves
Formations socio-éducatives à l’accrochage scolaire auprès de 69 élèves 

Au sein des établissements pénitentiaires : Réhabilitation

27 conférences-témoignages au sein de 3 établissements pénitentiaires
7 séries de formations socio-éducatives auprès de 32 mineurs en détention
Accompagnement individualisé avec au total 92 sessions individuelles pour 46 mineurs

En milieu ouvert : Réinsertion

Accompagnement en vue de la réinsertion dans la société pour 32 mineurs en détention
Accompagnement parental pour 3 familles de mineurs incarcérés
Accompagnement de 5 mineurs après la détention « Support et relais dans la cité »

 

Résultats obtenus

Les 2042 participants auront identifié des modes de réussite : persévérance, dépassement de soi, confiance en soi et en l’autre, prise de décision, orienter ses choix.

98 jeunes ont amorcé une relation de confiance mutuelle et auront créé de nouvelles amitiés, moteurs de changement.

Les participants ont été éveillés au sens de la citoyenneté et sensibilisés au service aux autres.

69 élèves ayant suivi le module de formation annuel à l’accrochage scolaire ont été remobilisés dans leur parcours scolaire.

32 jeunes en détention ont développé une meilleure connaissance d’eux-mêmes.

3 familles ont exprimé leur regard sur le jeune, ont une meilleure compréhension de leur enfant dans son environnement social et sont entrées dans un processus de réflexion quant à leur rôle parental.

Protection

Seconde Chance Marseille

  • France

    Marseille

  • Etat du projet

    Financement alloué

  • Durée

    2017

  • Financement

    21 120 €

  • Bénéficiaires

    - 70 mineurs incarcérés
    - 500 élèves scolarisés dans les collèges et les lycées
    (Marseille, Paris, Priziac) ;
    - 30 élèves scolarisés au collège St Vincent de Paul (Marseille) ;
    - 3 familles de jeunes mineurs incarcérés.

  • Partenaires

    ACAY France
    ACAY Philippines
    Ministère de la Justice : Administration Pénitentiaire et Protection Judiciaire de la Jeunesse
    Région PACA
    Etablissements scolaires des villes de Marseille, Paris et Priziac (collèges et lycées)

     

  • Objectifs

    Contribuer à la prévention du décrochage scolaire pour les jeunes en difficulté et à la réhabilitation et la réinsertion de jeunes mineurs en conflit avec la loi.