Contexte

Au Mali la majorité des décès d’enfants de moins de 5 ans sont liés à des maladies infectieuses bénignes, pourtant parfaitement possibles d’éviter et de soigner avec les moyens médicaux disponibles localement ; la pneumonie, le paludisme et les maladies diarrhéique représentent ainsi plus de 60% des cas de mortalité des jeunes enfants. De plus, 38 % des enfants souffrent de malnutrition chronique, ce qui renforce leur vulnérabilité face à ces maladies.

La mortalité infanto-juvénile reste très importante en zone urbaine en raison d’un faible recours aux soins, et ce malgré la présence de nombreuses structures de soins et de personnel qualifié. Cette situation est principalement due au manque d’accessibilité financière, au manque de connaissance des familles et à leur méfiance vis-à-vis des structures de soins primaires.

En s’appuyant sur son expérience reconnue et récemment capitalisée dans le domaine de la prévention/médiation sanitaire et sur des partenariats stratégiques établis avec les acteurs de la couverture sanitaire universelle, Santé Sud déploie auprès des populations informelles et indigentes de la Commune 3 de Bamako une offre de service de santé et protection sociale complète, suivant le cheminement de la prévention à la guérison.

Ce projet est axé sur un partenariat étroit avec les institutions maliennes (UTM, ANAM) et la diffusion des dispositifs de couverture maladie auprès des populations cibles (populations informelles et populations indigentes) grâce à la stratégie de médiation sanitaire mise en place par Santé Sud.

Activités réalisées

Sensibilisation individuelle des mères lors de visites régulières à domicile.

Formation continue des agents de médiation sanitaire avec l'appui des centres de santé.

Causeries éducatives pour sensibiliser la communauté à la prévention et aux recoursrapide aux soins.

Suivi du statut individuel de vaccination chez les abonnés Djantoli lors de leurs visites et alerte aux parents sur les dates de vaccin et de rappel.

Diffusion de l’offre de soins et information des familles sur les services disponibles dans les centres de santé   conventionnés et les dispositifs de protection sociale.

Organisation d’ateliers de partage des approches et de transfert des méthodologies avec les acteurs en charge de la couverture maladie et du système de soins.

Résultats obtenus

42 524 sensibilisations ont été menées auprès de la population de la Commune 3 et plus particulièrement de mères à travers des causeries et des visites à domiciles pour leur permettre d’améliorer leurs pratiques sanitaires. Au moins 5 000 personnes ont été touchées par ces sensibilisations ;

100 % des enfants suivis ont eu un contrôle de leur calendrier vaccinal ;

5 760 personnes ont bénéficié des dispositifs de protection sociale de l’UTM et de l’ANAM (5563 bénéficiaires de l’AMV+, et 197 bénéficiaires du RAMED+) au cours du projet.

1775 enfants de moins de 5 ans ont bénéficié du suivi à domicile.

Santé

Accès à une couverture sanitaire complète pour toute la famille en commune 3 de Bamako

  • Mali

    Bamako

  • Etat du projet

    En cours

  • Durée

    2017 - 2018

  • Financement

    110 000 €

  • Bénéficiaires

    5 000 mères sensibilisées
    3 500 bénéficiaires des dispositifs de protection sociale
    1 500 enfants de moins de 5 ans
     

  • Partenaires

    Santé Sud
    Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM)
    Union Technique de la Mutualité Malienne (UTM)
    Gouvernement Princier

  • Objectifs

    Améliorer durablement la santé des enfants de moins de 5 ans en Commune 3 de Bamako en garantissant l’accès des familles aux soins dès les premiers symptômes